image

M. Dieudonné DETCHOU

Substitut du Procureur Spécial, magistrat international

Biographie du Substitut du procureur spécial international

Canadien d’origine camerounaise, Monsieur Dieudonné Detchou exerce actuellement les fonctions de Substitut du Procureur spécial international auprès de la Cour Pénale Spéciale de la République Centrafricaine.

Il a exercé entre 2016 et 2017, les fonctions de Conseiller Juridique aux services juridiques du Ministère de la Défense Nationale du Canada.

Puis, entre 2007 et 2016, Il a exercé les fonctions d’Avocat à la section des crimes contre l’humanité et crimes de guerre du Ministère de la Justice du Canada .

Suite à ses fonctions à la section des crimes contre l’humanité et crimes de guerre, M. Detchou a une vaste expérience en matière d’enquête, d’instruction et de poursuite de crimes complexes tels que les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et les crimes de génocide. Il a participé, notamment, aux poursuites de nombreux dossiers portant sur le génocide Rwandais, les crimes du régime d’apartheid en Afrique du Sud, les crimes commis pendant la guerre dans les Balkans ou dans le cadre des nombreuses crises au Liberia. Il a intégré cette section depuis 2004 comme gestionnaire de dossiers juridiques jusqu’en 2007. Par ailleurs, entre 2001 et 2004, il a travaillé comme agent principal de litiges au Secrétariat aux litiges du ministère de la Santé du Canada.

S’agissant de sa formation, M. Detchou est titulaire d’un doctorat en droit international et comparé de l’université Laval, d’un DESS en droit notarial et d’une maîtrise en droit privé de l’université de Rouen. Il est également titulaire d’une licence en « Common Law », d’une licence en droit civil de l’université d’Ottawa et d’une licence en droit privé de l’université de Yaoundé.

Par ailleurs, il a reçu, en 2008, un prix d’excellence du sous ministre de la Justice Canadien suite au « service exemplaire et de l’excellence professionnelle démontrés dans le cadre du premier procès sous la loi canadienne sur les crimes contre l’humanité et des crimes de guerre » et, en 2010, un prix du Portefeuille de la sécurité publique, de la défense et de l'Immigration pour sa « contribution exceptionnelle dans la clôture des dossiers de la seconde guerre mondiale ».